Quel essence de bois choisir pour un meilleur rendement ?

Chauffer votre logement est un véritable challenge à l’arrivée de la période hivernale. Opter pour le meilleur bois de chauffage est l’assurance de passer un hiver confortable à l’intérieur de vos pièces à vivre. Comment choisir vos combustibles ?

Le chauffage au bois pour un meilleur confort thermique

Le bois de chauffage est l’un des combustibles les plus appréciés, son rôle est d’améliorer la température de l’air ambiant d’un logement. Vous pouvez trouver différents modèles de bois de chauffage. Les bûches sont les plus courantes. Elles trouvent généralement leur place dans une cheminée ouverte. Un insert peut également accueillir des bûches. Il y a également les briquettes de bois. Ces objets fabriqués avec des sciures compressées chauffent les poêles et les chaudières. Les bois déchiqueté à leur tour se présentent sous forme de copeaux de bois. Ces plaquettes forestières ont une longueur allant de 1 à 6 cm. Les granulés de bois quant à eux sont des petits cylindres d’environ 20 mm avec un diamètre de 1 cm ou moins. Ces types de bois sont en mesure d’équiper plusieurs installations.

Les pouvoirs calorifiques des essences de bois

À chaque essence d’arbre correspond un pouvoir calorifique. Avant  de les connaître, pensez à distinguer les matériaux selon leur groupe. Parmi les essences de bois appartenant au groupe 1, vous pouvez trouver le hêtre, le chêne et l’érable. Le groupe 2 se compose, entre autres, de châtaignier, d’arbres fruitiers et d’acacia tandis que le groupe 3 est formé par les feuillus tendres comme le peuplier et les résineux tels que l’épicéa et le pin. Chaque groupe a son pouvoir calorifique propre. Le groupe 1 propose 2 000 kWh par stère de bois brûlé. C’est le modèle idéal si vous désirez obtenir un chauffage optimal. Le groupe 2 vous en offre 1 700 kWh tandis que le groupe 3 peut dégager 1 600 kWh par mètre cube apparent. Certaines essences de bois sont plus utilisées que d’autres. Le chêne, certains types d’arbre à feuilles et le hêtre font partie de ces bois de chauffage. À titre de référence, sachez qu’un bois lourd a un pouvoir calorifique important. Il offre une chaleur suffisante et vous évite de recharger constamment votre poêle.

Les critères de choix d’un bois de chauffage

L’essence du bois est sans doute le premier élément à prendre en compte lorsque vous choisissez un bois de chauffage. Les bois feuillus tendres par exemple produisent des flammes confortables mais leur légèreté accentue la vitesse de combustion  vous obligeant à recharger le foyer de votre cheminée de manière fréquente. Les résineux sont déconseillés, ces essences bourrées de sève vont salir facilement les parois de votre poêle. Les bois feuillus dures sont également déconseillés, ils s’éclatent quand la chaleur augmente, les projections peuvent être conséquentes. Certains critères doivent retenir votre attention lors de votre sélection. Le pouvoir calorifique, la prise en main des bois et leur facilité de stockage sont des exemples à considérer. L’humidité du bois est aussi cruciale. Le bois le moins humide est le plus efficace. Le bois sec a un taux d’humidité de 23 %  si le bois vert en renferme 35 %. Les dimensions du bois dépendent aussi de la taille de votre cheminée.

Quel est le taux d’humidité idéal pour un bois de chauffage ?
Est-ce beaucoup moins cher de se chauffer au bois ?